Champignons en forêt, attention à l’intoxication !

Champignons en forêt, attention à l’intoxication !

Savoir identifier les champignons en forêt est essentiel avant de les cueillir. En effet, certains sont comestibles et d’autres peuvent vous envoyer à l’hôpital en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire…

Et si vous appreniez à identifier les champignons comestibles en forêt ?

Voici une petite liste des champignons que vous pouvez trouver en forêt et qui sont comestibles, donc sans danger pour votre santé. D’ailleurs, ils sont parfaits pour préparer de délicieux plats maison et régaler toute la famille. Utilisez les pour préparer un Butter Board par exemple !

champignon comestible foret de sapin
champignon comestible foret de pin

Petit guide pour reconnaître les champignons

Dans un premier temps, il faut savoir que les champignons comestibles et non comestibles peuvent se ranger en trois grandes catégories :

  • Les champignons à lamelles comme la girolle ;

  • Les champignons possédant un tube creux sous le chapeau ;

  • Les autres champignons qui n’ont ni tubes creux, ni lamelles.

Les champignons de la première catégorie sont les plus variés et c’est parmi elle que l’on retrouve les champignons les plus dangereux.

Eh oui, la cueillette des champignons est un Art.

Ce champignon est-il bon ?

Si vous n’êtes pas un(e) grand(e) expert(e) des champignons, il est fortement conseillé de s’aventurer dans la forêt avec un guide sur les champignons comestibles. Ou un guide sur les champignons tout court. Et, si par chance vous avez un connaisseur de champignons dans votre entourage, n’hésitez pas à lui poser des questions.

En effet, de nombreux champignons en forêt sont vénéneux et certains peuvent être mortels. Attention à ne pas cueillir tout ce que vous trouvez.

Les principaux champignons comestibles trouvés en forêt

Parmi les champignons comestibles que vous pouvez éventuellement trouver en forêt, on retrouve les espèces suivantes :

  • La girolle : elle se cache sous les hêtres et les charmes, sous les feuilles mortes. Elle se cueille d’octobre à novembre, par temps humide. Attention à ne pas la confondre avec le clitocybe et les cortinaires.

  • Le pied-bleu : ce champignon se cache dans le bois de feuillus et de résineux. Il se cueille d’octobre à décembre. Il peut se confondre avec le cortinaire violet.

  • Le rosé : ce champignon pousse dans les prés et les gazons de fin août à octobre. Il est souvent confondu avec l’agaric jaunissant et les amanites.

  • Les cèpes : il pousse dans les landes et les bois clairs d’août à novembre.

  • Le coprin : ce champignon pousse d’août à octobre dans les prés et les lisières de feuillus. Il peut être confondu avec le coprin noir d’encre à chapeau lisse.

  • La coulemelle : elle pousse de fin août à octobre dans les prés et les sous-bois clairs.

  • Le pied-de-mouton : ce champignon pousse dans les sous-bois de feuillu et les résineux. On le trouve d’octobre à décembre. On ne peut pas le confondre, du moment que celui-ci présente une couleur orange pâle ou beige claire.

  • L’amanite des Césars : on retrouve ce champignon dans les forêts de chênes verts et pubescents de novembre à janvier. Attention à ne pas le confondre avec l’amanite tue-mouche.